L’hypnose Ericksonienne, un moyen thérapeutique

L’Hypnose Ericksonienne hérite son nom directement de Milton Hyland Erickson (1901-1980). Ce psychiatre américain a contribué à la plus grande avancée de l’Hypnose. Milton Erickson découvre l’Hypnose très jeune, lorsque, atteint d’une poliomyélite, il est paralysé et condamné par les médecins.

Il réussit au bout de mois d’efforts à se soigner par des suggestions, et retrouve l’usage de ses jambes. Il décide de devenir médecin, et d’aider autrui comme il s’était aidé lui même.​


 

“Ton conscient est intelligent, mais à coté de ton inconscient, il est stupide”

“J’ai appris au cours des années que j’essayais trop de diriger les patients.
Cela m’a pris du temps de laisser les choses se dérouler par elles mêmes,
et d’utiliser ce que les sujets me présentaient.”

“La transe est un moyen plus simple et peu compliqué de fonctionner”

Milton H. Erickson

 

L’Hypnose Ericksonienne est basée sur le postulat que toute solution est en nous et que notre inconscient dispose des ressources nécessaires pour solutionner toutes les problématiques.


Encore faut-il laisser à notre inconsicent la possibilité de faire son travail.


L’Hypnose Ericksonienne donne naturellement accès à ces possibilités.

La Formation de base des Hypnothérapeutes est généralement l’Hypnose Ericksonienne.
La principale force de changement de L’Hypnose Ericksonienne réside dans des métaphores puissantes, aux suggestions indirectes.
Les inductions sont progressives, le sujet glisse tranquillement dans un état de conscience modifié propice au travail thérapeutique.